AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anairë - Sethemba.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Guerrier Udara

avatar
Âge : 19
Messages : 111
Date d'inscription : 21/07/2015
Date de naissance : 27/07/1998

MessageSujet: Anairë - Sethemba.   Mar 21 Juil - 21:02



Anairë

 

Informations

Nom du Personnage : Anairë
Signification : Aucune
Surnom : Ana
Âge se référer à cette fiche:  260 ans
Sexe : Mâle
Clan :  Sethemba
Rang :  Colonel
Signes Particulier :  Cicatrice à l’œil.
Image de votre Personnage :  
Spoiler:
 
Crédit :  @ Khyaber

Derrière l'écran

Ton Prénom (facultatif) :  Kelly
Ton Surnom :  Siyah ou Nocty (plus connu)
Ton Âge (facultatif) :  16 ans
Comment a-tu découvert le forum : Twist ♥️
Comment le trouves-tu :  À ton avis ? Pourquoi j'me suis inscrite ?
Tes disponibilités :  Pendant les vacances, j'essayerais de passer au maximum, donc tous les jours. À la rentrée, ce sera selon mes disponibilités.
A-tu lu le règlement ? Oui  

Physique

« Bwarf. Anairë ? Bah c'est un dragon comme un autre, il n'a rien de spécial t'sais. »

Voilà comment certains pourraient décrire Anairë, comme un dragon banal, n'ayant « rien de spécial ». Vérité ? Mensonge ? Ce n'est pas à moi d'en juger. Ce que l'on remarque avant tout en voyant Anairë pour la première fois, c'est sa taille plutôt imposante. Bon d'accord, ce n'est le plus grand de tous, mais il en impose de par sa carrure et de part son apparence. Disons qu'on ne se méprend jamais quant à son genre lorsqu'on le regarde, c'est un grand mâle, plutôt bien bâti. À vrai dire, à chacun de ses pas, on peut voir l'action de chacun de ses muscles et disons que ce n'est pas spécialement désagréable à regarder. Comme beaucoup d'autres dragon, il porte une couleur rouge plutôt « banale ». Ce rouge n'est pas des plus vifs, mais ce n'est pas le plus terne que vous pourrez trouver. Il est un poil plus sombre que le rubis, mais plus clair que le grenat. Qu'ajouter de plus à son propos ? Hum… Ah oui ! Ce que l'on ne loupe en général pas en le regardant, ce sont ses grandes, pour ne pas dire immenses, ailes. Cela lui vaut bien évidemment une aisance toute naturelle au vol et une bonne aptitude à la manœuvre. Ce n'est pas le dragon le plus agile que vous trouverez, mais il n'est pas le dernier non plus. Anairë, ce n'est pas non plus le dragon le plus rapide ou le plus fort physiquement, c'est un condensé de ces trois choses, une étrange alchimie qui lui procure un certain charisme et des atouts plutôt divers. Sinon rien de bien particulier, Anairë est comme beaucoup, recouvert de la tête aux pattes, d'écailles. Il possède également quelques cornes sur son crâne ainsi que quelques picots parcourant toute sa colonne vertébrale. À vrai dire, ses cornes qu'il a sur la tête lui donne plutôt un air strict et sévère, ce qui colle parfaitement avec le personnage si vous voulez mon avis. Que dire de plus sinon que c'est une véritable machine à tuer et c'est peut-être ce qui lui a valu le rang de colonel qu'il occupe aujourd'hui. C'est le genre de dragon aux crocs plutôt bien acérés et plutôt longs, capable de vous entailler profondément n'importe quelle cuirasse ou tissus. C'est aussi un dragon qui sait se servir de ses atouts comme de ses muscles, de ses ailes, de ses griffes ou encore de sa gueule et qui n'hésiterait pas un instant si vous le menacez. Un dernier détail peut-être ? Quelque chose qui vous permettra de le reconnaître parmi les autres ? Eh bien, la seule chose que je vois et qui pourrait coïncide avec votre demande, ce serait cette cicatrice qui lui barre l'œil, souvenir d'une bataille encore récente. 
Caractère

« Bah, Anairë ? Hum… Bah c'est un bon colonel… Enfin, voilà quoi. »

Anairë ? Un bon colonel, lui ? Encore une fois, je ne peux poser un jugement moi-même. C'est à chacun de le juger apte ou non à ce poste. Ce qu'il faut surtout, c'est se méfier des apparences. Anaïrë a beau l'air d'être un superbe combattant, droit et ne voulant que le bien, cela pourrait se révéler inexact en fonction de la situation. Si l'on veut reconnaître un bon colonel en notre cher Anairë, il faut d'abord reconnaître que c'est un dragon des plus combatif. Disons que pour faire simple, il n'hésitera pas un instant à se plonger dans le combat, qu'importe les conditions, les dangers éventuels et les conséquences que cela pourrait avoir. Il est très tourné vers le combat et ne résiste en général pas longtemps à son appel. Couplé à son agressivité, à cette pointe de provocation qui flotte sans arrêt dans son regard, cela devient vite un jeu dangereux auquel il s'apprête avec tous ceux qui osent lui tenir tête ou lui manquer de respect. Vous voyez l'animal ? Bon et si j'ajoute que malgré tout ça, il est plutôt posé et réfléchi, vous me suivez toujours ? Eh bien oui, malgré son envie de faire couler le sang d'autrui, il est capable de réfléchir un tant soit peu, lorsqu'il en a l'occasion surtout et dans ces moments, ses décisions ne sont jamais prises à la légère et surtout pas à prendre à la légère. Impulsif, il lui arrive bien trop souvent de réagir au tac au tac, ce qui peut en agacer plus d'un, dont ceux qu'il connaît le plus. Convaincant, il trouve en général les mots juste pour qu'on accepte sa théorie ou sa philosophie, si cela n'advient pas, son autorité pourrait bien vous faire prendre parti ou tout du moins éviter de lui poser plus de questions que cela. Doté d'un courage quasi sans limite et d'une curiosité presque malsaine, Anairë n'hésitera pas un instant à braver n'importe quel danger pour satisfaire son esprit curieux. Anairë c'est aussi le genre de dragon qui aime découvrir les terres voisines, de nouveaux horizons, de nouveaux cieux… Alors, quand monsieur en a l'occasion et bien, il ne se prive pas pour aller fourrer son lourd corps un peu partout pourvu que ce soit dans l'inconnu et que cela lui procure une touche d'adrénaline. Fougueux, il sera difficile de le retenir s'il veut vraiment partir ou faire quelque chose, il ne vaut mieux d'ailleurs ne pas lui barrer le chemin si vous n'êtes pas sûre de pouvoir lui tenir tête physiquement. Flatteur, Anairë est capable d'user de tous les stratagèmes qu'il connaît pour faire plaisir à ses supérieurs et ainsi s'attirer les bonnes grâces de ces derniers, la dernière chose qu'il veut, c'est leur déplaire et devoir quitter son post qu'il apprécie tant. Plutôt fier, il possède un certain orgueil de lui-même, sans pour autant en être imbu. Il sait très bien ce qu'il est, ce qu'il représente et disons qu'il ne se prive pas pour mettre cela en face de ceux qui sont hiérarchiquement en dessous de lui. Malgré tout, ce n'est pas un mauvais bougre et il aide au mieux le Roi Néruhour et n'a qu'une obsession : la victoire. 

Histoire

« Bah… C'est un Sethemba comme un autre, c'est tout. »

Il est vrai qu'Anairë est un Sethemba, ça rien ni personne ne pourra le lui enlever. Il est né de deux parents purs Sethemba et se retrouve donc lui-même être un « pur ». Ses parents ne l'ont pas créé par amour, mais bien dans un soucis de descendance, ce qu'ignore la plupart des Sethemba. Ainsi liés par un accord, les deux parents d'Anairë ont feint une histoire d'amour et après quelques années, ils ont fini par donner naissance à une couvée. Au grand désarroi des deux, il se trouva que la dragonne ne donna naissance qu'à un seul œuf. Un pauvre misérable œuf. Aux yeux du père, s'était là un des pires sacrilèges. Il se promit alors d'entraîner si bien cet enfant qu'il deviendrait le meilleur que les Sethemba n'ait jamais connu et ce à n'importe quel prix. Au fond de sa coquille, Anairë, innocent, ignorait le sort qui lui serait reservé. Lui ? Il attendait patiemment le moment venu où il devrait sortir de son œuf. Cela lui parut une éternité. Il lui sembla rester enfermé plusieurs mois dans cette ridicule coquille d'une couleur pâle. À l'intérieur de cette dernière, le dragonneau n'avait même pas la possibilité de se mouvoir, il était « comprimé » dans cette cage. Patient au départ, il n'avait commencé que très tardivement à vouloir réellement sortir de cette prison. Agacé par cette dernière, il jugea le moment opportun pour faire son apparition à l'extérieur. Un instant, le dragonneau se demanda comment pouvoir sortir de cette prison sombre et étroite. Puis, se laissant guider par son instinct, il se mit à frapper la membrane rigide que formait la coquille pour sortir. Il s'y prit d'abord avec ses pattes et ses griffes, en vain, puis vint le moment d'utiliser sa tête et au moment où il allait céder, la coquille le fit avant lui dans un craquement glauque. Profitant de la faiblesse de cette dernière, le dragonneau redoubla d'ardeur et la coquille finit par le laisser sortir. Anairë était né.

Carrure normale, petites cornes bien visibles et écailles d'un rouge presque écarlate. Voilà ce qui caractérisait notre petit dragonneau tout juste né. À son apparition dans le monde extérieur, il était seul. Personne autour de lui pour lui souhaiter la bienvenue dans ce monde. Personne de bienveillant à veiller sur lui et à le réchauffer. Quelques minutes après, quelques heures après l'éclosion du dragonneau, deux ombres vinrent tournoyer au-dessus de sa tête. Il leva les yeux vers ces dernières et deux imposants dragons firent leur apparition dans le ciel sombre. Anairë se rappelle du froid glacial et mordant dans lequel il était né. À peine sorti de sa coquille qu'il la regrettait déjà. Le froid l'avait presque tétanisé. Il avait souffert de ce dernier et encore plus de l'absence d'une source de chaleur à sa naissance. Voyant les deux créatures ailées entamer leur descente, Anairë poussa un cri, le premier de sa vie. Un cri qui ressemblait bien plus à un appel de détresse à l'égard de ces deux géants du ciel. Ces derniers finirent par se poser à quelques mètres de lui, ces mètres, c'est Anairë qui dut les parcourir. Seul, il se mit à tenter de marcher. Le froid tétanisait pourtant chacun de ses membres. Il ne parvint dans un premier temps pas à mettre le moindre de ses membres en action. Puis comme si une puissance inconnue lui venait en aide au moment où lui lâchait prise, un courant d'air un peu plus chaud vint lui déployer ses deux petites ailes. Puis comme si un esprit animait cette dernière, elle l'aida en le poussant et le petit dragonneau réussi à parcourir la distance qui le séparait de ses géniteurs. Une fois en face d'eux, il put lire l'absence d'amour dans le regard de celle qu'il devinait comme étant sa mère, dans le regard de son père se lisait un mépris évident. Qu'avait-il fait pour mériter cela ?

Les années passèrent et petit à petit, Anairë grandissait, croissance que son père suivant d'un œil accusateur. L'amour de sa maternelle n'avait jamais été au rendez-vous et le mépris dans les multiples regards de son père n'avait pas non plus changé. Anairë en avait même conclu que les dragons devaient se comporter ainsi entre eux, pas d'amour, que du mépris et de l'attente. Plus les jours passaient et plus son géniteur se montrait sévère avec lui. À chacun de ses faux pas, à chaque fois qu'il trébuchait, qu'il tombait, la réprimande était de plus en plus sévère. Cela avait commencé par des mots durs, maintenant, cela se jouait entre coup de griffes ou coups de crocs. Anairë était alors âgé d'une quarantaine d'années. Et si Anairë récoltait tant de punitions c'est parce que son père avait jugé qu'il était bon pour lui de commencer l'entraînement dès maintenant. Il jugeait les lacunes de son fils tellement grandes qu'il avait décidé de commencer plus tôt pour qu'il ait une chance de survivre une fois novice. Anairë faisait toujours de son mieux, mais le froid qui l'avait prit si violemment lorsqu'il était sortit de sa coquille avait eu raison de son premier vol et en plus de se finir en un véritable échec, il récolta un énième sévisse et un énième regard de mépris de la part de son paternel.

Vint un jour où la punition fut si sévère que la génitrice d'Anairë jugea qu'il était bon que le dragonneau se rende chez le Shaman. Le père du dragonneau montra son désaccord d'une manière bien violente, mais la décision de la dragonne était prise. Elle l'emmena jusqu'à l'antre de ce dernier un moment où il ne s'y trouvait pas et sans un regard en arrière, y abandonna le petit qui piaillait encore, innocent, à la recherche du peu de chaleur que lui donnait sa mère. Il attendit ainsi, pleurant, une bonne partie de la journée. La douleur psychologique dépassait de loin la douleur physique. Un dragon finit par faire son apparition. Un dragon peu épais, d'une couleur grise étrange. Il ressemblait à tous les dragons qu'Anairë avait croisé jusque là, quatre membres, une tête, une queue et deux ailes. Pourtant, quelque chose n'était pas pareil chez lui. Il n'était pas comme ses parents. Dès lors qu'il se posa, Anairë put lire de la compassion dans son regard, chose qu'il n'avait jamais été donné de voir. Malgré la douleur de son abandon et de la plait qui striait son dos, il sourit, un sourire franc et plein de promesses. Pour la première fois, il goutta à l'amour et à la douceur. Ambrym, le Shaman, s'en occupa comme s'il eusse été son propre fils. Il lui donna ce que jamais il n'avait eu : de l'amour, un nom et une raison de vivre. Dorénavant, tout le monde le reconnaîtrait sous le nom d'Anairë. 

Les jours, les mois et les années passèrent. Anairë coulait des jours heureux aux côtés de son père adoptif. Ce dernier se montrait d'une douceur incroyable et avait tellement d'amour pour le petit, tant d'amour qu'il n'avait jamais reçu. Un jour où Ambrym était de sortie et où Anairë se retrouvait seul dans la tanière à chercher comment utiliser ses ailes, un nouveau membre fit son apparition dans la petite famille. Ambrym revint avec un objet rond qu'Anairë est le loisir de reconnaître comme étant un œuf, cet objet fait de membrane rigide dans lequel lui aussi avait reposé un jour. Dès son arrivée, Anairë se colla à ce nouveau venu, ne le lâcha pas un instant et lorsque vint le moment pour lui d'éclore, le petit dragonneau ne pouvait contenir son excitation. Le petit dans l'œuf eut bien des difficultés à briser la coquille, mais quand il y parvint, Anairë était si fer et heureux que l'autre pouvait en oublier toute la difficulté. Ne sachant comment agir, le rouge battit en retraire devant le nouveau venu qui était si petit. Ambrym aida le petit et dès lors que ce dernier put marcher, une histoire d'amour et de fraternité naquit entre les deux dragonneaux. Rapidement, ils devinrent les frères que chacun n'avait jamais eu, en moins d'une seconde, ils furent tout l'un pour l'autre et ils ne se quittèrent plus d'une semelle.

Les années passèrent, tout s'accéléra. Tout allait beaucoup trop vite pour Anairë. Il dut quitter Ambrym et Aracáno pour commencer son véritable apprentissage. Malgré toutes les manœuvres qu'il mit en place, Anairë n'eut pas le temps de partir à la recherche de ses véritables parents, il n'eut pas non plus le temps de, comme il le souhaitait, passer du temps avec son petit frère qui se retrouvait seul avec Ambrym. Anairë s'en est beaucoup voulu de l'avoir laissé ainsi, mais ce sentiment s'envolait vite lorsque ce dernier l'a rejoint, lorsque son petit frère qu'il chérissait tant est enfin devenu un novice lui-aussi. Dans ces années, Anairë ne connaissait que le bonheur. Le bonheur d'avoir croisé un jour la route d'Ambrym, mais aussi celle d'Aracáno. Au terme de son entraînement, il finit par être nommé Guerrier, après l'avoir tout bonnement mérité. Puis les années passèrent encore. Le Colonel montrait de plus en plus de signe de vieillesse et lors d'une bataille, il perdit la vie. C'est durant cette bataille contre d'étranges dragons venus de je ne sais où qu'Anairë récolta la cicatrice qu'il a à présent à lui. Mais cette cicatrice n'est rien quand au déchirement qu'il a ressenti en voyant l'Ancien Colonel tomber. La rage qui l'avait alors animé lui avait permis de garder la tête haute et de se battre plus durement que les autres. Il se frayait un chemin à coup de griffes et de crocs, usant de tout ce qu'il avait appris lors de son entraînement. On ne pouvait lire dans ses yeux que cette envie malsaine de se venger, de faire couler le sang, de gagner coûte que coûte. Au retour de cette bataille, plus faible que la joie de retrouver Ambrym et Aracáno, mais plus puissante que celle d'être sorti vivant de cette bataille, Anairë fut nommé Colonel, remplaçant ainsi le défunt Colonel, mort en héros durant cette bataille épique. Surpris, mais ne souhaitant offenser le roi Néruhour qui lui faisait la proposition, il accepta, plus fier encore de la réussite de son frère que de la sienne.

©️ FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier Udara

avatar
Âge : 19
Messages : 111
Date d'inscription : 21/07/2015
Date de naissance : 27/07/1998

MessageSujet: Re: Anairë - Sethemba.   Mer 22 Juil - 13:13

finish. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admine Waki
Exilée de Sethemba

avatar
Âge : 16
Messages : 233
Date d'inscription : 20/07/2015
Date de naissance : 01/05/2001

MessageSujet: Re: Anairë - Sethemba.   Mer 22 Juil - 13:34


Bienvenue sur ces terres peuplées de dragons !
Tous m'as l'air bon. Pour l'histoire, cependant, je ne peux pas juger si elle est bien ou non. Ce sera à Twist de le dire. Enfin, dans tous les cas, je te donne ta couleur et ton rang. Twist passera pour dire si il faut modifier quelque chose, je ne déplacerait donc pas ta présentation pour le moment. N'oublie pas de passer ici pour recenser ton avatar. Tu auras également un test de RP à faire avec le membre de ton choix. Bonne chance pour ce dernier et en espérant que tu te plaises ici.




©️ BenWooten et Ysera ♥️
Merci c'est magnifique ♥:
 

Demande de Lien ~ Recherche de RP's
Zytïae vous ment en #2E5780
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice Twist
Guerrier de Sethemba.

avatar
Âge : 17
Messages : 402
Date d'inscription : 20/07/2015
Date de naissance : 28/09/2000

MessageSujet: Re: Anairë - Sethemba.   Mer 22 Juil - 13:36

Tout me va ! Je verrouille donc, hâte de Rp avec toi




Signature © Khyaber
Avatar © Nix
Aracáno gronde en #285e3b



Autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Créateur de l'Univers

avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 06/07/2015
MessageSujet: Re: Anairë - Sethemba.   Lun 3 Oct - 20:18

Sujet archivé suite à la refonte du forum, à reprendre si vous voulez rester sur DW avec ce perso' en demandant à un membre du staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragons-warriors-rpg.forumactif.org

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Anairë - Sethemba.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anairë - Sethemba.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-