AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 help me i've fallen on the inside i tried to change the game ― Aracáno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fondatrice Twist
Guerrier de Sethemba.

avatar
Âge : 17
Messages : 402
Date d'inscription : 20/07/2015
Date de naissance : 28/09/2000

MessageSujet: help me i've fallen on the inside i tried to change the game ― Aracáno   Lun 20 Juil - 12:07



Aracáno.

 

Informations

Nom du Personnage : Aracàno.
Signification : Aucune.
Surnom : Ara.
Âge se référer à cette fiche: 240 ans.
Sexe : Mâle.
Clan : Sethemba.
Rang : Guerrier.
Signes Particulier : Cicatrices.
Image de votre Personnage :  
Spoiler:
 
Crédit : © Khyaber

Derrière l'écran

Ton Prénom (facultatif) : Elisa.
Ton Surnom : Twist.
Ton Âge (facultatif) : 14 ans.
Tes disponibilités : Tous les jours.
A-tu lu le règlement ? Je l'ai même rédigé.

Physique

Physique - 10 lignes mini
Sa carrure n'est pas bien imposante. En effet, Aracáno est un dragon très fin à la silhouette svelte bien que musclée ce qui lui permet des attaques vives et il est très habile. Ses pattes sont longues et plutôt fine pourvues de doigts et de griffes crochues couleur ardoise, lui offrant une très bonne adhérence au sol lors de courses ou même lors de parties de chasses. Ses genoux ne sont pas prononcés et sont égratinés à force de chutes ou de problème d'atterrissage liés à sa maladresse. Ses cuisses et ses épaules sont plus larges et par conséquent plus musclées, ce qui lui empêche parfois de passer dans des lieux plus étroits.

Son ventre est discret, il est assez maigre, ce qui inquiète parfois ses connaissances qui se demandent s'il se nourrit convenablement. Ses hanches sont également creusées mais malgré cela, on ne discerne pas ses côtes. Elles se creusent plus lors de la saison Glaciale et à se moment là, on peut discerner ses côtes. Sur son dos, au dessus de sa colonne vertébrale, ses écailles pointues – qui pointent vers les astres – sont orangées tout comme la première rangées d'écailles dans l'intérieur de ses magnifiques ailes. Sa crête ainsi que son torse sont également orangés, harmonisant sa silhouette. Le reste de son corps est écaillé de vert clair mélangé à des écailles plus sombres.

Ses ailes sont grandes, elles ne sont pas vertes ni orangés. Elles sont un mélange de reflets des deux donnant une teinte bien particulière et surtout spécifique à lui. Ses yeux ont une teinte ambrée rappelant ces reflets. Ses oreilles sont assez longues et plutôt acérées. Sa bouche forme un léger rictus rappelant peut être la jeunesse d'Aracáno.
Caractère

caractère - 12 lignes mini
Aracáno est un lourd dragueur et ça les femelles le savent. Il n'est pas dragueur dans le sens malsain du terme, il se contente de les faire rire avec son pitoyable humour. Car oui, Aracáno est un petit comique, pas très compétent d'ailleurs. Cela semble tout de même satisfaire quelques demoiselles qui aiment bien son humour maladroit.

Aracáno  est resté un grand gamin dans sa tête, il est chahuteur et joueur et passe son temps à défier les jeunes guerriers dans les domaines où il est quasiment persuadé de gagner car il ne supporte pas perdre. Chacune de ses défaites sont suivies d'une revanche voir deux ou même trois s'il échoue encore.

Le passé difficile de ce dragon l'a profondément atteint mais il ne se confie à personne et n'aime pas en parler. Malgré cela, il n'a pas perdu sa joie de vivre et adore taquiner et chahuter avec les autres dragons de son âge, ou pas. Il en est que de plus loyal et dévoué à son Clan. Bien qu'il n'aime pas la guerre, il se battrait volontiers pour aider les siens. Il est fidèle plus que tout à sa patrie et ne changera jamais d'avis à ce sujet.

Notre dragon est également très maladroit, il rate souvent ses atterrissages et les autres guerriers disent tous qu'il le fait exprès pour faire rire les dragonnes alors que le plus souvent ce n'est pas volontaire. Le plus surprenant c'est qu'il reste digne après de telles humiliations ! Son surplus d'énergie fait qu'il s'attire des ennuis. Il se fiche totalement de l'avis que se font les autres de lui, il se sent bien comme il est et emmerde les autres.

Il est également direct et franc, il n'aime pas les hypocrites, les vantards, les narcissiques et les égoïstes. En réalité, il est sociable mais reste sélectif sur ses amis.  Il est assez impulsif et change souvent d'avis. Il est très bavard et gaffe souvent ce qui, un jour, lui créerons des ennuis.

Histoire

Histoire - 15 lignes mini
Je vais vous conter une histoire, mon histoire.


De ma ponte, je me rappelle uniquement du choc de la coquille de mon œuf sur le sol glacial ainsi que du souffle brûlant de ma mère sur cette dernière. Mon père n'était pas loin mais gardait ses distances, au travers de ma carapace je sentais sa peur. Elle pouvait sans aucun doute se sentir à des kilomètres à la ronde. Je me retourne dans l’œuf et je sens mes écailles s'entrechoquer. Ma mère fait volte-face et renverse mon abri d'un coup d'aile. J'entends un grognement rauque puis un battement d'aile, puis deux. Ils étaient partis, me laissant là seul en proie au froid.

J'ignore combien de temps j'ai passé dans le froid mais je me souviens du contact du museau de ce dragon contre l'enveloppe blanche de mon corps. Un souffle tiède, bien moins brûlant que celui précédemment jeté par ma mère. Plus doux. J'avais lâché un ronronnement qu'il n'avait pu entendre vu que je me trouvais toujours dans cet coquille dure que je ne parvenais toujours pas à briser.

Il me ramène chez lui. Je me trouve alors dans une grotte bien sombre, je ne vois qu'une pointe de lumière dont la source semble être le soleil. Je sens également une nouvelle présence, plus jeune, plus dynamique. Sans doute un autre dragonnet plus jeune. Je gronde à l'idée qu'il puisse un être un danger pour ma douce carapace. Je vois son museau effleurer mon étrange coquille. Il souffle dessus comme pour voir si cela bouge. Il en conclue que non et s'éloigne, désintéressé.

On m'avait placé dans un nid de mousse pour que je sois au chaud et ne prenne pas froid de par la glace extérieur. Le monde était figé depuis quelques temps déjà, la neige régnait en maîtresse et la glace immobilisait la plupart des monstres volants. Impossible de se déplacer par ce temps. Le mystérieux dragon qui m'avait recueillis reste alors à mes côtés et me veille jour et nuit en espérant que j'éclose un jour. Il sait que je suis vivant, il ne dégage pas la même haine que les précédents que j'avais rencontrés. Dans sa grotte flotte une odeur de nature, de plantes.

Le soleil commençait à faire fondre la glace. Il se levait de plus en plus tôt et déclinait de plus en plus tard. Sans doute à cause de la nouvelle saison à venir. Je donne un coup de patte dans ma coquille en souhaitant à nouveau la briser, en vain. Je tente une seconde fois avec le coup du désespoir. Je parviens à faire une fissure. Enjoué, je pousse un glapissement qui alerte mon père adoptif qui vient alors voir l'éclosion en rameutant mon mystérieux futur camarade. Un nouveau coup. Encore un autre. Puis un. Deux. Cinq. Six. Huit. Un dernier craquement se fait entendre alors que j'atterris le museau dans la mousse en un jappement aigu.

Je découvre alors ce nouveau monde. Mes yeux s'ouvrent et j'observe la chambrée dans laquelle je me trouvais depuis tout ce temps. Une grotte sombre avec pour source de lumière une petite crevasse, sans doute l'entrée. Elle disposait de grandes étagères sur lesquelles se trouvaient de nombreuses plantes et remèdes. Je regarde les choses qui semblent me servir à marcher : mes pattes. J'en pose une perpendiculaire au sol puis une deuxième, une troisième et je retombe. Je retente une seconde fois, une, puis deux, puis trois, puis quatre. Je tiens ainsi quelques secondes en tremblant avant de m'effondrer à nouveau dans un soupir. Je réessaye à nouveau. Je tiens debout sur mes quatre pattes puis j'essaye désespérément d'en envoyer une vers l'avant pour tenter de marcher. Je fais un pas. Deux. Trois. Et je tombe à nouveau à la renverse.

Le jeune dragon rigole devant cette scène bien comique. Il a du être à ma place un jour quand même ! Je grogne d'amusement avant de retenter. Cependant l'étrange dragon – de grande taille – arrive et me donne un coup de museau dans le dos. Je sens quelque chose se décoller, je me tourne, mon aile est déployée. Il m'en donne un second, la deuxième se déploie à son tour. Je pousse un jappement suraigu avant de me mettre à marcher, non sans chuter à de nombreuses reprises. Ça y est, je marche ou du moins, titube sur mes pattes.

Nombres soleils se levèrent et je devins plus grand. Je grandis vite et ma carrure s'impose peu à peu. Je suis toujours plus petit que le dragonnet qui vite avec moi depuis tout ce temps. Il s'appelle Anairë. Il est très gentil et nous nous amusons souvent à nous bagarrer dans la boue malgré les réprimandes de notre père adoptif, Ambrym. D'ailleurs, j'ai oublié de me présenter, je réponds désormais au nom de Aracáno. Mon père l'a choisit comme ça, il ne m'a jamais donné sa signification. Nos batailles sans fin durent pendant des heures entières, nous ne nous en lassons jamais. Nous nous stoppons uniquement quelques temps après les réprimandes avant de repartir à nouveau, sur des chapeaux de roue. Nous faisons également des courses, c'est mon élément. Je gagne toujours. Ce qui a le dont de le mettre en rogne mais après tout, nous sommes des frères donc nous ne nous en voulons jamais.

Mon frère a été nommé novice vingt ans avant mois. Il était plus âgé. Durant ces vingts années je me suis bien ennuyé. J'aidai notre père qui se vieillissait doucement, ses ailes se faisaient plus tombantes car moins musclée par l'effort physique. Je ne voulais pas qu'il parte. Après tout, il n'était pas si vieux que ça. J'attendais, j'étais patient mais vingt années me paraissait sans fin. Je croisais mon frère de temps à autre mais il me disait qu'il était débordé et qu'il était désolé. Il me promettait de m'apprendre quelques bricoles quand du temps se sera libéré. Chose qu'il n'eut, malheureusement, jamais le temps de faire.

Les vingts ans passèrent pas trop lentement finalement. Mon heure vint. Je suis nommé novice et mon mentor est un guerrier Sethemba sans trop d'importance. Mais après tout je m'en fiche qu'il soit important. Je veux simplement apprendre comme il faut et devenir doué. Devenir comme mon frère. Il était devenu bien plus imposant qu'avant. Je voulais devenir comme lui, je voulais pouvoir me battre contre lui pour de l'amusement et peut être gagner ? Qui sait ? J'ai toujours été fait pour la chasse pourtant je me sentais motivé. Je voulais devenir fort. Grande. Talentueux.

Je me sous-estimai me répétais sans cesse mon mentor. Il disait que je mettais la barre trop haut et que cela me faisait perdre pied et motivation. Je me donnais à fond dans le but de finir cet entraînement au plus vite. Je bâclais parfois. Mais je continuais de grandir. Ma carrure se fit plus imposante mais pas autant que celle de mon frère. Mon père me disait d'arrêter de me comparer à lui, que j'étais différent. Je n'étais pas de la même espèce que lui. Nos parents n'étaient pas les mêmes. Au fond je savais qu'il n'avait pas tord mais je voulais vraiment devenir comme lui.

Il devient alors guerrier. J'étais pas peu fier de lui. Il me restait vingt années d'apprentissage. Vingt années au cours desquelles nous nous croisions tout juste. Nous n'avions plus la possibilité de parler autant qu'au temps où nous étions tout les deux novices. Mais cela n'était pas grave. Nous savions que nous étions là l'un pour l'autre. Je cesse alors de bâcler mes entraînements et par ailleurs me comparer à mon frère. Mon mentor me félicitais pour cela et était désormais fier de moi. Selon lui, j'étais prêt.

Je deviens guerrier. Mon frère m'acclame. Quelques années après mon baptême, il se fait grader. L'ancien Colonel étant mort dans une bataille pour conserver nos terres, il doit absolument être remplacé. Mon frère a toujours été le premier de sa génération et Néruhour voulait un remplaçant jeune et frais avec une vivacité qui motiverait les troupes. Certains n'obéissaient pas à mon frère au début puis il s'est affirmé et est respecté de tous désormais. Personne n'ose discuter ses ordres, ce n'est pas pour autant qu'il est sans cœur. Il a d'ailleurs une assez importante vie sociale.

Je cesse alors de grandir. Ma taille et carrure restent moins imposantes que les siennes pourtant je me sens plutôt bien dans ma peau. Je suis beaucoup plus agile que lui. Nous sommes les deux fiertés de notre père adoptif. Enfin, notre père pourrai-je dire. Nous sommes autant fiers de lui qu'il l'est de nous. Je suis heureux qu'il m'est recueillis car sans lui, je serai sans doute mort à l'heure qu'il est.

Et vous ? Qu'elle est votre histoire ?

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Créateur de l'Univers

avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 06/07/2015
MessageSujet: Re: help me i've fallen on the inside i tried to change the game ― Aracáno   Lun 3 Oct - 20:17

Sujet archivé suite à la refonte du forum, à reprendre si vous voulez rester sur DW avec ce perso' en demandant à un membre du staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragons-warriors-rpg.forumactif.org
 
help me i've fallen on the inside i tried to change the game ― Aracáno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inside of Nabaztag/tag
» Drogué inside !
» Inside of Mir:ror
» [projet]Table futuriste (questions inside)
» Fallen Earth bientôt free to play

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-